ALTIUS, un nouveau défi pour SPACEBEL

ALTIUS (Atmospheric Limb Tracker for the Investigation of the Upcoming Stratosphere) est un microsatellite dédié à la surveillance opérationnelle des profils d’ozone stratosphérique. Cette nouvelle mission spatiale permettra de détecter la composition et la concentration des gaz à effet de serre dans la stratosphère et de mesurer leur impact sur la couche d’ozone.

ALTIUS est une composante du programme européen d’observation de la Terre avec la Belgique en tant que principal contributeur. L’engin spatial est également destiné à compenser la pénurie imminente de satellites capables de surveiller la distribution des composants dans notre atmosphère alors que la communauté internationale exige de plus en plus d’informations sur la situation de la couche d’ozone. D’un point de vue technologique, ALTIUS sera tout à fait révolutionnaire grâce à sa technique de visualisation flexible et à son concept de mesures atmosphériques de pointe. Son lancement est programmé en 2020.

Depuis plusieurs mois, SPACEBEL est en charge de l’étude concernant le logiciel de bord du programme de recherche sur le changement climatique mené par QinetiQ Space en préparation de la mise en œuvre de la mission Altius sous contrat avec l’Agence spatiale européenne (ESA). De plus, SPACEBEL a récemment été choisi par l’ESA comme maître d’œuvre pour le développement de la phase B1 du segment sol de gestion des données de la charge utile (PDGS), en collaboration avec l’Institut Royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB), initiateur de cette mission novatrice, et l’Université de Saskatchewan, l’une des meilleures universités au Canada.

Published décembre 3rd, 2018