ERA ou l’histoire d’un projet-phare pour SPACEBEL

SPACEBEL a signé récemment 2 nouveaux contrats importants dans le cadre du projet ERA (European Robotic Arm) représentant un chiffre d’affaires total d’environ 875.000 €.

Le projet ERA s’inscrit dans le contexte de la Station Spatiale Internationale et consiste en un bras robotique qui sera monté sur le module russe de la station spatiale fin 2007. Ce bras – une espèce de grue d’une longueur de 11 m et d’un poids de 630 kg – servira durant les phases de révision : entretien des batteries solaires, installation et remplacement d’éléments, contrôle visuel des parois externes de la station, … .

Pour SPACEBEL, le succès ERA commence en 1994. C’est à partir de ce moment-là que la société prend en charge la conception et la réalisation de l’interface homme-machine, qui comprend toutes les commandes du bras ainsi que la surveillance de l’activité et de l’état de l’outil. L’interface en question contrôlera le bras ERA à partir de l’intérieur du segment russe pressurisé.

En outre, SPACEBEL participe au développement de l’équipement au sol de l’ERA, plus particulièrement du simulateur du bras permettant aux astronautes de s’entraîner, sur la Terre, à manipuler le bras robotique (« Mission Planning and Training Equipment – MPTE »).

SPACEBEL a également développé un simulateur simplifié qui sera embarqué dans la Station Internationale et grâce auquel les astronautes pourront continuer à s’exercer lors de leur mission dans l’Espace (« Refresher Trainer equipment – RTR »)

Les contrats que SPACEBEL vient de remporter concernent la fourniture de mises à jour de ces différents logiciels.

Rendez-vous au moment du lancement du bras européen … !

Published mai 18th, 2006