Gaia numérise avec succès la Voie lactée – SPACEBEL y met du sien

Gaia's first sky map

L’ESA a récemment publié la première carte du ciel de Gaia basé sur les résultats recueillis au cours des 14 premiers mois d’exploitation du satellite d’observation stellaire, à savoir à partir de juillet 2014 à septembre 2015.

Lancée en décembre 2013, la mission d’astronomie de l’ESA  va cartographier en 3D et de manière extrêmement détaillée notre galaxie afin de mieux comprendre l’évolution des étoiles et l’histoire de la formation de la Voie lactée.
Jusqu’à présent, Gaia a réalisé une innombrable quantité de mesures, délivrant 40 giga-octets de données chaque jour.

Le premier catalogue stellaire contient des informations sur la position exacte et la luminosité de 1,142 milliards d’étoiles ainsi que la distance et les mouvements dans le ciel pour plus de 2 millions d’étoiles. Les astronomes du monde entier ont déjà un accès illimité à ces premières données de Gaia.

Les scientifiques de ‘ESA qualifient les données collectées comme extraordinairement utiles et prometteurs. Celles-ci démontrent d’ailleurs que notre galaxie est plus étendue qu’assumée jusqu’à présent.
Une deuxième livraison de données, prévue pour la fin 2017, comprendra la position encore plus précise ainsi que les distances et les mouvements de toutes les étoiles.

SPACEBEL est particulièrement satisfait de ces premiers résultats fructueux de la mission étant donné que nous avons développé le logiciel de gestion de l’unité de traitement des données de la charges utile de Gaia pour le compte d’Airbus Defence and Space Ltd, maître d’œuvre du consortium industriel Gaia. L’unité de traitement des données de la charge utile (Payload Data Handling Unit) est un dispositif de mémoire de masse stockant les données scientifiques provenant de sept unités vidéo avant de les transférer vers les stations au sol. Un système élaboré de gestion de fichiers permet un transfert souple et efficace des données à travers de canaux virtuels organisés dans la liaison descendante.

Avec Gaia, SPACEBEL ajoute une nouvelle référence remarquable à son palmarès confirmant ainsi notre expertise dans le domaine des logiciels du segment vol.
La mission de Gaia se terminera à la mi-2019 sauf si l’ESA décide de la prolonger jusqu’en 2024.
Espérons que la merveilleuse histoire de Gaia se poursuivra …

Published octobre 10th, 2016