Lancement du premier satellite français CSO: SPACEBEL apporte son savoir-faire à ce programme de renseignement satellitaire

C’est le 19 décembre 2018 à 17h37 (heure belge), depuis le centre spatial européen à Kourou (Guyane française), que la France enverra son premier satellite d’observation militaire CSO dans l’Espace à bord d’une fusée Soyouz.

Les satellites CSO (Composante Spatiale Optique) – trois au total – s’inscrivent dans l’initiative européenne MUSIS (Multinational Space-based Imaging System) initiée par la France en coopération avec notamment la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la Grèce. Il s’agit d’une nouvelle génération de capacités spatiales développée sous la houlette du CNES pour le compte de la Défense française (DGA). Objectif : assurer la relève du système Hélios 2, toujours en service depuis 2004, et soutenir les forces militaires dans le domaine du renseignement et de la conduite des opérations sur le terrain.

Grâce à de nouvelles technologies toujours plus performantes, CSO permettra une observation constante jour et nuit, une identification de cibles plus petites et une mise à disposition des images dans des délais plus courts.

En 2013, SPACEBEL a remporté plusieurs contrats dans le cadre de ce programme ambitieux alors que nous contribuons déjà au segment sol du programme Helios depuis 2003.

SPACEBEL participe ainsi au développement du segment sol mission de CSO sous la maîtrise d’ouvrage du CNES, l’agence spatiale française. Pour le centre de programmation,  notre société est responsable du développement de composants programmation et apporte également son soutien dans les phases d’ingénierie et d’intégration-validation. Pour le centre de contrôle multi-missions,  SPACEBEL est en charge du système d’automatisation. Enfin, pour la chaîne image,  SPACEBEL conçoit et développe des services généraux.

Pour suivre le lancement en direct : https://cso.cnes.fr/fr/direct-lancement-soyouz-vs20-cso1

Published décembre 17th, 2018