Lancement du satellite PICARD avec des logiciels « Made in Belgium »

C’est le 15 juin prochain que le satellite français PICARD partira dans l’espace à bord d’une fusée Dnepr depuis le cosmodrome Dombarovski près de la petite ville russe de Yasny à la frontière avec le Kazakhstan.

Baptisé en hommage à l’astronome français Jean Picard (1620-1682), qui a effectué les premières mesures de précision du diamètre solaire au XVIIe siècle, PICARD a été conçu pour étudier l’influence de l’activité du soleil sur le climat terrestre. Ce microsatellite de 150 kg permettra également de mieux comprendre le fonctionnement ainsi que de la structure physique de l’astre le plus proche de notre univers. PICARD aura une durée de vie en orbite de 3 ans minimum.

Un lancement important pour SPACEBEL qui a apporté son savoir-faire à la mise en œuvre de ce petit satellite scientifique du CNES, l’Agence spatiale française.

SPACEBEL a, en effet, développé le centre de mission scientifique de PICARD sur les indications du CNES et des scientifiques. Depuis son installation en mai 2009 à l’observatoire du plateau d’Uccle où seront traitées les données scientifiques enregistrées par le satellite, le centre de mission est utilisé quotidiennement pour tester l’ensemble du système satellitaire (satellite, centre de contrôle et centre de mission).

Le centre de mission scientifique PICARD remplit diverses fonctions essentielles: il assurera la programmation de la charge utile, c.-à-d. des instruments scientifiques montés à bord du satellite, et vérifiera en même temps l’état de santé de ceux-ci. En outre, il centralisera toutes les demandes d’acquisition d’images, recevra, traitera et archivera les données collectées par les instruments et mettra celles-ci à disposition des laboratoires scientifiques.

Le projet PICARD représente un chiffre d’affaires de 1.100.000 € pour SPACEBEL qui poursuit le développement de ses compétences dans le domaine des microsatellites.

Published juin 14th, 2010