Lancement réussi d’ANGELS… avec de la technologie de simulation signée SPACEBEL

Le 18 décembre 2019, une fusée Soyouz a quitté Kourou, le port spatial européen en Guyane française, mettant en orbite entre autres ANGELS (Argos Néo on a Generic Economical and Light Satellite), le démonstrateur de nanosatellite français développé par le CNES en coopération avec HEMERIA, un acteur relativement nouveau sur le marché de l’intégration satellitaire en France.

Le lancement s’est déroulé sans problème et le petit engin spatial fonctionne parfaitement bien.

En charge de la conception et du développement du simulateur de système de satellite depuis octobre 2017, SPACEBEL est fière de participer à ce succès.

Pendant deux ans, ANGELS collectera les données des balises Argos mises en place par le CNES – et également équipées de systèmes de simulation SPACEBEL – pour la surveillance des bateaux, le suivi des migrations animales, la gestion des ressources marines et l’observation des océans.

L’objectif principal de ce nouveau satellite français est d’initier une filière industrielle de nanosatellites à des fins scientifiques et commerciales en ligne avec une approche résolument tournée vers le New Space: composants miniaturisés, coûts réduits et délais de construction du satellite nettement plus courts.

Published décembre 19th, 2019