SPACEBEL développera le centre des opérations de mission EDRS

Les infrastructures de télécommunication actuelles nous offrent une vaste gamme de capacités de haute qualité. Cependant, il existe encore et toujours certaines limitations qui retardent la livraison aux utilisateurs de données critiques en termes de temps, notamment en cas de catastrophes ou urgences.

La nouvelle constellation de satellites indépendante de l’ESA nommée European Data Rely Satellite System (EDRS) a pour but de réduire considérablement les délais lors de transmission de vastes quantités de données, assurant ainsi un service plus rapide et fiable à 100% à l’ensemble des utilisateurs de données d’observation de la Terre (c.-à-d. les scientifiques, les services gouvernementaux et de sécurité, les équipes de sauvetage, les forces armées). Le système EDRS sera constitué de deux satellites en orbite géostationnaire, qui recevront des données de plates-formes en orbite basse pour les relayer au segment sol composé d’un centre de contrôle, d’un centre des opérations de mission et de plusieurs stations au sol. Deux particularités du système EDRS sont à souligner: la communication par laser et la taille du centre des operations de mission. Le premier satellite EDRS devrait être lance en 2014 suivi par le second en 2015.

Le 31 janvier dernier, SPACEBEL a signé un contrat avec Redu Space Services (RSS) concernant la conception, le développement et la livraison du centre des operations de mission EDRS (MOC – Mission Operations Centre). SPACEBEL fournira e.a. la réception de GMES ou d’autres demandes de service-client ainsi que la transformation de ces demandes en programmes de planification et de configuration. SPACEBEL sera également en charge de la conception architecturale du logiciel, de la validation et l’intégration du MOC y compris la surveillance et le contrôle du système segment sol afin de garantir sa disponibilité optimale, la gestion du réseau et la sécurité ainsi que l’assistance aux utilisateurs.

Le principal centre des operations de mission sera localisé à Ottobrünn, Allemagne, et sera géré par ASTRIUM GmbH, maître d’œuvre, alors que RSS sera en charge du MOC de back-up situé à Redu, Belgique. RSS, avec le support de SPACEBEL, assurera la maintenance de tout le MOC pour toute la durée de la mission EDRS actuellement fixée à 18 ans.

Possédant déjà une expérience reconnue dans le domaine de la conception, du développement, des tests, de l’intégration et de la validation de centres et systèmes des opérations de mission, SPACEBEL ajoute, avec le projet EDRS, une autre référence remarquable à son palmarès.

Published février 3rd, 2012