SPACEBEL honore la journée internationale des astéroïdes avec un « selfie » dédié à Hera

La Journée internationale des Astéroïdes, l’événement annuel de la campagne de sensibilisation aux astéroïdes sous l’égide des Nations Unies, est célébrée le 30 juin en commémoration de la terrible catastrophe provoquée par des astéroïdes en date du 30 juin 1908 à Tunguska (Sibérie). À cette occasion, l’ESA mettra l’accent sur ses diverses activités liées aux astéroïdes, entre autres Rosetta, le célèbre chasseur de comètes européen, et la prochaine mission HERA, qui révolutionnera notre compréhension des astéroïdes et la manière de protéger notre planète Terre de leur éventuel impact.

SPACEBEL a également contribué aux missions d’astéroïdes de l’ESA. VTS, l’outil de visualisation des données spatiales développé par SPACEBEL à Toulouse pour le CNES a été utilisé dans le cadre de la mission historique Rosetta afin de surveiller la phase de séparation, de descente et d’atterrissage de l’atterrisseur Philae ainsi que la première séquence scientifique sur la comète (https://www.youtube.com/watch?v=a4rp9jxiJo0&feature=autoshare). L’année dernière, l’ESA a officiellement sélectionné SPACEBEL comme contractant pour réaliser l’architecture, l’ingénierie et le développement du logiciel central de Hera assurant une autonomie embarquée extrême, similaire à celle d’une voiture sans conducteur, et requérant des technologies informatiques de pointe.

En collaboration avec le vaisseau spatial DART (Double Asteroid Redirection Test) de la NASA, la sonde Hera analysera les conséquences d’une collision avec un astéroïde afin de tester les techniques de déviation nous permettant de défendre notre planète Terre contre les astéroïdes menaçants.

La cible de la mission est le système d’astéroïdes binaire proche de la Terre composé de Didymos de 780 m de diamètre et de son petit satellite de 160 m de diamètre récemment baptisé Dimorphos. En octobre 2022, DART, de la taille d’un réfrigérateur, frappera le petit corps à 6 km/s, déplaçant ainsi l’orbite autour de la roche mère.

Prévu pour un lancement en 2024, Hera étudiera le cratère après l’impact et cartographiera la surface de l’astéroïde percuté par une série de survols rapprochés, faisant ainsi la démonstration de technologies innovantes telles que la navigation autonome autour d’un astéroïde. L’engin spatial recueillera également d’importantes données scientifiques afin de mieux comprendre la structure et la composition des astéroïdes.

Dr Brian May, astrophysicien et guitariste de Queen, raconte l’histoire de cette initiative pionnière de défense planétaire dans une vidéo très instructive : https://www.youtube.com/watch?v=8PIwxKma1tw

En tant que membre de la communauté Hera, SPACEBEL est enthousiaste d’être étroitement impliquée dans cette expérience révolutionnaire de protection de la Terre.

Published juin 30th, 2020